France Nouvelle-Calédonie
Approvisionnement & Distribution
Equité sociale & Économique
Gouvernance
Pertes & Gaspillage
Production alimentaire
Régimes durables & Nutrition

Pacific Food Lab, cluster de l’alimentation durable

Association

Pacific Food Lab

< retour aux initiatives

Résumé

Pacific Food Lab est une association d’acteurs de l’alimentation durable, un acteur qui rassemble diverses parties prenantes de ce secteur pour mettre en commun des moyens et des programmes. Sous format associatif, Pacific Food Lab développe des synergies entre les acteurs de l’agroalimentaire à travers différents projets pour améliorer la qualité des produits alimentaires consommés par les calédoniens.

Contexte

Le surpoids et l’obésité, maladies chroniques en partie dues à une mauvaise alimentation et un manque d’exercice physique, sont des enjeux majeurs pour la Nouvelle-Calédonie. En 2015, 67% des adultes étaient en situation de surpoids ou d’obésité (Agence sanitaire et sociale de Nouvelle-Calédonie). Cette problématique a été confirmée avec la COVID 19.

Dans une approche systémique, Pacific Food Lab développe les liens entre production locale et alimentation saine afin de construire un système alimentaire durable en Nouvelle Calédonie. Un système alimentaire durable, selon la FAO, est un système qui assure la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour tous, sans compromettre les bases économiques, sociales et environnementales et permet aux générations futures d’assurer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture).

Projet 

Ainsi Pacific Food Lab souhaite “augmenter durablement la part des produits locaux bruts, transformés et cuisinés dans les assiettes des enfants calédoniens, pour générer davantage de valeur ajoutée économique, sociale et environnementale.” (Site internet de PFL, 2022)

L’association agit à la fois en « lanceur d’idées », en expérimentateur opérationnel de projets, en sensibilisation, en développeur de compétences et parfois aussi en animateur local ou territorial. En effet, elle essaie de fédérer sur certains de ses projets ou certains territoires tous les acteurs de l’alimentation : les cantines, les restaurants, exploitations agricoles, élevages industriels, pêcheries, fermes aquacoles, institutions, etc.

Le principal axe d’intervention de Pacific Food Lab est d’augmenter la part de produits locaux dans les repas des calédoniens notamment dans les restaurants collectifs, où mangent 22% de la population calédonienne, dont une majorité d’enfants. Par ailleurs, 1 adolescent sur 3 est en situation de surpoids. PFL agit donc notamment auprès de la restauration collective pour lutter contre la malnutrition. Elle a collaboré avec les chefs de cantine des acteurs de la recherche et de l’éducation autour de la cantine comme levier d’éducation au goût, levier de bien être, vecteur de socialisation autour du bien manger, et vecteur de développement économique et des débouchés pour les filières du secteur primaire, notamment au travers des projets Recettes bénéfiques, ou Cantines à l’unisson.

Ces réussites concrètes et leur approche du terrain ont érigé le cluster en acteur majeur des questions alimentaires en Nouvelle-Calédonie. Le cluster a élargi ses champs d’action, son expertise et ses partenariats (pour intégrer entre autres les sujets du gaspillage ou de la gouvernance locale des systèmes alimentaires), autour de ces cinq programmes : la charte « le bonheur est dans ma cantine » et « cantines à l’unissons » en 2017, puis en 2020 « mange bien jette moins », « bouge ton bassin », « bien manger pour mieux apprendre », décrit ci-après.

  • Recettes bénéfiques / charte Le bonheur dans ma cantine : il s’agit d’une charte réunissant un  réseau de 42 cantines adhérentes. PFL a ainsi réalisé des catalogues de produits locaux pour la restauration, initié la création de l’association des chef(fe)s de cantines pour structurer et faciliter les échanges entre professionnels, et la création et diffusion de Recettes Bénéfiques (à base de produits locaux).
  • Mange bien, jette moins : action de réduction du gaspillage alimentaire dans les cantines, via l’installation de tables de tri, la sensibilisation des élèves et la formation du personnel. Elle a été déployée sur 5 cantines en 2021. C‘est une action qui donne des résultats rapidement et permet de dégager du budget pour acheter plus de produits locaux en réduisant le gaspillage.
  • Bouge ton bassin : cette action vise à structurer des filières de circuits courts, rassemblant les producteurs, les transformateurs et les consommateurs (représentés principalement par les cantines) au sein d’un bassin de production (échelle communale). Jusqu’à présent, cette action a été mise en œuvre sur 3 bassins (Poindimié, Houaïlou, Canala), une généralisation à d’autres bassins est en projet. 
  • Le programme de formation “Bien manger pour mieux apprendre” est à destination des enseignants du primaire pour l’éducation à l’alimentation saine par le goût et la cuisine. Lancée en  2021, dans 5 écoles pilotes, elle concerne 15 classes au total.
  • Cantines à l’unisson : organisation de l’événement « Semaine des produits locaux » dans les cantines du territoire, travail sur l’approvisionnement local et le développement de recettes à base de produits locaux. Cette action permet aussi de créer du lien entre les producteurs et les établissements scolaires pouvant déboucher sur des contractualisations.

Les cibles principales sont les élèves des établissements scolaires (le programme de PFL atteint 52 000 des 65 000 élèves du territoire), les enseignants et le personnel des cantines, et dans une moindre mesure, les parents d’élèves et le reste de la population.

Le budget global annuel de la structure est de 40 millions de FCFP, soit environ 335 000 €. Les financements proviennent de différents organismes partenaires, tous publics, les principaux contributeurs étant Province Sud et la Direction Agriculture, Forêt et Environnement de l’Etat (2020).

Petit Plus

Pacific Food Lab a mis l’accent sur la transdisciplinarité de son action, en faisant travailler les différents acteurs du territoire en synergie, en mettant en relation les chef.fes, les producteurs, les pouvoirs publics, la restauration collective, et les professionnels du sport. Tout cela centré autour de l’assiette et de la santé du mangeur, est un facteur clé de su

Cette fiche a été rédigée par Elsa Bombrun, stagiaire Let's Food en Mars 2022.


Dernière modification : 09 Mai 2022.

Pacific Food Lab

15 Rue de Verdun Nouméa Nouvelle-Calédonie

Créée en 2014 sous le nom de “Cap Agro”, l’association devient Pacific Food Lab en 2019. Il s’agit d’une association loi 1901 qui mène plusieurs projets en parallèle, tous dans l’objectif de participer à l’élaboration d’un monde où l’homme placera l’alimentation résiliente au cœur des enjeux économiques, sociétaux et environnementaux de son territoire. Ils travaillent en partenariat avec la Province Sud, et la Direction Agriculture, Forêt et Environnement de l’Etat français, le Vice Rectorat (Education) pour réunir et allier des acteurs de l’alimentation durable.

Contact