France Nantes
Approvisionnement & Distribution
Production alimentaire

Potagers solidaires

Collectivité

Métropole de Nantes

< retour aux initiatives

Le Contexte

Baptisé « Paysages nourriciers », le projet a germé dans la tête des agents du Service des espaces verts et de l’environnement (Seve) et du Centre communal d’action sociale  (CCAS), inquiets des répercussions de l’arrêt brutal des activités économiques sur les populations vulnérables et de l'impact sur leur santé. « La crise a précipité de nombreux foyers dans la précarité : perte d’emploi, de salaire, détresse sociale et alimentaire… Les associations d’aide alimentaire, qui voient affluer de plus en plus de familles n’ayant plus les moyens de se nourrir et d'accéder à une alimentation saine et de qualité, tirent la sonnette d’alarme », explique Johanna Rolland, maire de Nantes.

Depuis le confinement, la Banque alimentaire a fourni de nombreuses associations en produits frais et secs. De mars à mai, la Croix-Rouge, le Secours populaire, les Restos du cœur, le Diaconat protestant mais aussi les associations partenaires de Nantes Entraide ont distribué plusieurs milliers de colis alimentaires aux Nantaises et aux Nantais les plus vulnérables. Dans le même temps, la demande de fruits et légumes locaux a explosé, réduisant les surplus de légumes habituellement distribués aux associations d’entraide. « Le service public doit se réinterroger et s’adapter pour lutter, à son échelle, contre cette précarité alimentaire qui risque de durer dès lors que la conjoncture économique se grippe», souligne le maire de Nantes.

Le Projet

Les potagers solidaires ont pour mission de favoriser une alimentation saine, de qualité et locale pour tous, d’aider les familles fragilisées par la pandémie et d’anticiper les crises en développant l'autonomie alimentaire.

Plusieurs actions ont été réalisées dans le cadre de ce projet. Premièrement, une action de plantation, les graines ont été semées et plantées avec l’aide des bénévoles de l’association EmpowerNantes et de jeunes agriculteurs. Ce sont ensuite les jardiniers de la ville qui s'en occupent. Deuxièmement, les fruits et légumes sont récoltés par les jardiniers et des habitants bénévoles. Les récoltes se font entre juillet et octobre. Enfin, lors de la distribution, les produits récoltés sont transmis aux associations d'aide alimentaire locales telles que la Banque alimentaire, les Restos du cœur, le Secours populaire... Ce sont elles qui les distribuent, sous la forme de paniers gratuits, à leurs bénéficiaires.

Plusieurs jardins partagés se sont également engagés à offrir leurs surplus de légumes. Les produits sont garantis sans pesticides. En outre, afin de choisir les meilleures variétés de fruits et légumes (facilement cultivables, résistantes aux maladies) la mairie de Nantes s'est faite conseiller par quatre spécialistes en permaculture. Les plants de pommes de terre (bio) viennent de Parthenay, les plants potagers des pépinières Renaud de Vertou, la paille d’un Gaec de Carquefou.

La Métropole de Nantes a consacré une enveloppe de 30 000 euros pour mettre en place ces potagers solidaires.

Résultats

Au total, la ville de Nantes a mis en place 50 sites de production de légumes répartis sur 25 000 m² cultivés et 10 000 plants potagers ont été plantés (pommes de terre, tomates, courgettes, courges, blettes, patates douces, choux variés, haricots et maïs). Il y a plus de 250 jardiniers de la Ville de Nantes mobilisés pour ce projet, aidés par des bénévoles et des associations partenaires. En tout, 25 tonnes de légumes ont été récoltés depuis le début du projet et permettent de satisfaire les besoins alimentaires de 2 500 foyers nantais.

Aujourd'hui, les potagers solidaires sont toujours entretenus et bénéficient chaque jour à plus en plus de personnes. Le projet s'est très vite enraciné et la maire de la Ville de Nantes, Johanna Rolland, souhaite continuer à les étendre et en créer de nouveaux.

Le Petit Plus

Des légumes d'hiver ont également été semés dans deux grandes pépinières non-visibles du public et situées en périphérie de la ville. Les courges, choux et pommes de terre pourront être consommés cet hiver !

Sources:

https://www.bing.com/search?q=taux+de+pauvreté+nantes&qs=n&form=QBRE&sp=-1&pq=taux+de+pauvreté+nante&sc=2-22&sk=&cvid=A2325FB7F79F46B6AE5D7F7633632F97
Potagers solidaires : face à la crise, Nantes expérimente la culture de légumes

Cette fiche initiative a été rédigée par Maëlys Valgalier, stagiaire LFC - mars 2021

Dernière modification : 31 Mar 2021.

Métropole de Nantes

2 Cours du Champ de Mars 44 923 Nantes Cedex 9

Les potagers solidaires ont été installés en juin 2020 sur plus de 50 sites soit 25 000 m² cultivés dans la ville. Ce sont les jardiniers de la Ville qui cultivent et récoltent avec l'aide de bénévoles, les légumes sont ensuite distribués par les associations d'aide alimentaire.

Contact

Métropole de Nantes