France Paris
Equité sociale & Économique
Production alimentaire
Régimes durables & Nutrition

Les Champs des Possibles favorise une agriculture paysanne et biologique en Ile-de-France

Entreprise

Les Champs des Possibles

< retour aux initiatives

Le contexte

Les Champs des Possibles est une structure issue du réseau AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) en Ile-de-France. Ils voient le jour en 2009 face à deux constats. D’abord, le nombre d’exploitations bio dans la région Ile-de-France est insuffisant pour répondre à la demande croissante des consommateurs. Ensuite, il est de plus en plus difficile pour les porteurs de projet de s’installer en tant qu’exploitants agricoles, les barrières financières, techniques et juridiques étant nombreuses.

La structure, association devenue SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) en 2016, a pour vocation de favoriser l’installation d’activités agricoles et rurales en Ile-de-France et, ce faisant, de soutenir une agriculture paysanne, biologique, de proximité et en circuits courts.

Le projet

Les Champs des Possibles sont à la fois une couveuse d’activités agricoles, une CAE (coopératives d’activités et d’entrepreneurs) et un organisme de formation.

La couveuse permet à des porteurs de projets qui souhaitent s’installer de tester leur activité en grandeur réelle, pendant un à trois ans, mais en limitant leur prise de risque. Les Champs des Possibles fournissent leur aide en mettant à disposition des moyens de production (foncier, bâtiments, outils) et en accompagnant techniquement, et humainement, les futurs agriculteurs. Aussi, ils facilitent l’entrée dans le monde agricole en hébergeant l’activité aux niveaux fiscal, juridique, social et comptable. Depuis 2009, ce sont plus d’une trentaine de personnes qui ont pu tester leur activité grâce aux Champs des Possibles, sur une dizaine de sites d’accueil répartis en Ile-de-France. Cet accompagnement offre la possibilité aux agriculteurs couvés d’acquérir des compétences, de tester la viabilité de leur projet et de gagner en crédibilité face aux établissements financiers au moment de leur installation en autonomie.

Les Champs des Possibles sont également une coopérative d’activités agricoles, une entreprise partagée. La coopérative permet à des agriculteurs, issus de la couveuse ou déjà expérimentés, souhaitant s’installer, de créer leur entreprise tout en se déchargeant des aspects juridiques et comptables. Les membres sont agriculteurs à part entière, responsables de leur chiffre d’affaire et autonomes dans leur gestion technique, mais ils disposent du statut de salarié. Leur comptabilité est gérée par la coopérative et ils peuvent mutualiser certains des moyens de production (terres, matériel…).
La coopérative compte plus de 40 sociétaires : entrepreneurs salariés, collectivités locales, citoyens et autres typologies d’acteurs, l’objectif étant d’impliquer une diversité d’acteurs afin de construire un projet de coopération pour soutenir l’activité agricole et le développement rural de la région.

De plus, la structure est un organisme de formation : elle propose des modules de formation continue à destination des agriculteurs installés et accompagne les aspirants exploitants agricoles dans la construction de leur projet (formation comptable, juridique, technique).

La dernière activité portée par les Champs des Possibles est celle de conseil aux collectivités. La structure accompagne les collectivités locales dans le développement de leurs projets agricoles, alimentaires et de développement local.

Le Petit Plus

Les Champs des Possibles continuent de grandir et de diversifier leur activité. En 2019, la coopérative s’est ouverte à des activités d'artisanat alimentaire : boulanger.e.s, brasseur/euses, transformateur/trices peuvent désormais en faire partie !

Cette fiche initiative a été rédigée par Perrine Judenne, volontaire LFC - Avril 2020.

Dernière modification : 30 Avr 2020.

Les Champs des Possibles

47 Avenue Pasteur 93100 Montreuil France

Les Champs des Possibles c'est à la fois une couveuse d’activités agricoles, une CAE (coopératives d’activités et d’entrepreneurs) et un organisme de formation.

Contact