France Bordeaux
Approvisionnement & Distribution
Equité sociale & Économique
Gouvernance
Pertes & Gaspillage
Production alimentaire
Régimes durables & Nutrition

Le Conseil Consultatif de Gouvernance Alimentaire Durable (CCGAD) de Bordeaux Métropole

Collectivité

Bordeaux Métropole

< retour aux initiatives

Le contexte

Le Conseil Consultatif de Gouvernance Alimentaire Durable (CCGAD) de Bordeaux Métropole est la première instance de gouvernance alimentaire portée par une métropole française. 

La création du CCGAD est intrinsèquement liée à la création des projets alimentaires territoriaux (PAT). En 2014 la loi d’avenir pour l’agriculture est adoptée et crée les PATs. Il s’agit d’initiatives locales portées par des pouvoirs publiques au sein desquelles des acteurs d’un territoire vont se réunir, établir un diagnostic de la situation alimentaire et rechercher des solutions concrètes pour répondre à des problématiques locales. Ces PATs concernent toutes sortes d’échelles (communes, métropoles, départements, régions, parcs nationaux…). L’objectif est d’insuffler une dynamique de développement durable dans le secteur de l’alimentation sur un territoire donné. Ce faisant, les PATs touchent des aspects économiques (développement de l’agriculture locale…), sociaux (meilleure accès au bio pour les habitants du territoire…) et environnementaux (augmentation de la part de bio dans les cantines scolaires…). 

Le CCGAD s’est construit sur le modèle des Projets Alimentaires Territoriaux. En effet, en 2014 Bordeaux, aux côtés du Pays-Basque et de la Communauté d’Agglomération du Libournais, est désigné comme territoire pilote dans le cadre d’un chantier sur la gouvernance alimentaire piloté par la DREAL (Direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement). L’objectif est de réfléchir aux modalités nécessaires pour élaborer une politique publique de l’alimentation en se basant sur l’Agenda 21. 

Reprenant la méthodologie des PATs, fin 2014 sont réalisés un diagnostic territorial ainsi qu’une cartographie d’acteurs. En 2015 à l’occasion de plusieurs ateliers, comme le forum « Mangeons » et l’évènement participatif « Vers un conseil de gouvernance alimentaire », germe la volonté de créer un nouveau mécanisme de gouvernance de l’action territorial en faveur de l’alimentation durable. 

Le 19 mai 2017 le CCGAD est créé par délibération du Conseil Métropolitain pour une période expérimentale de trois ans. Durant cette période l’objectif est d’évaluer la pertinence d’une démarche innovante de gouvernance alimentaire et de mettre en œuvre un dispositif de suivi pour mesurer l’impact des actions menées. En 2018, les membres du Conseil Consultatif de Gouvernance Alimentaire Durable se sont réunis au cours d’ateliers de fabrique afin de construire le plan d’action du Conseil. Par la suite, en 2019 le CCGAD a entamé la mise en œuvre de son plan d’action et a normalisé son fonctionnement. 

Enfin, si le Conseil Consultatif de la Gouvernance Alimentaire est une instance innovante et unique en France, d’autres villes dans le monde ont déjà adopté depuis quelques temps des systèmes similaires. Ainsi, le CCGAD s’inspire des Food policy council de Toronto, Bristol et Montréal. De même, le Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan, signé par la ville de Bordeaux en 2015 encourage ces initiatives. 

Les missions du CCGAD

Le plan d’action du CCGAD définit 4 thématiques de travail prioritaires : 

  • Permettre à tous d’exercer son choix d’une alimentation sain et durable

Ce qui se traduit par des actions tant sur la répartition de l’offre alimentaire que sur les contraintes financières des populations. 

  • Lutter contre le gaspillage alimentaire

L’objectif ici est de lutter contre le gaspillage alimentaire du début à la fin de la chaine de valeur alimentaire, rejoignant les objectif du Plan d’action Territoire Zéro déchet, Zéro gaspillage de Bordeaux Métropole.

  • Renforcer la capacité agricole alimentaire du territoire

La moitié du territoire de la Métropole de Bordeaux est occupé par des espaces naturels ou agricole. L’objectifs des travaux du CCGAD est renforcer la capacité agricole alimentaire du territoire métropolitain en recréant des lien entre  consommation et production. 

  • Relocaliser les filières et encourager les circuits courts et de proximité

Le CCGAD souhaite renforcer l’autonomie et la résilience alimentaire locale à travers les échanges entre acteurs locaux : renforcer les circuits courts, meilleures conditions de travail pour les agriculteurs….

Ces thématiques vont par la suite être développées au travers des missions opérationnelles définies par les membres du Conseil en 2019. Ces missions sont : 

  • Fédérer les acteurs du secteur de l’alimentation sur le territoire et animer les coopérations
  • Sensibiliser les acteurs et les citoyens, valoriser et porter à connaissance
  • Soutenir les initiatives locales et les expérimentations
  • Suivre et évaluer les performances du territoire

Par la suite ces missions vont se décliner en 25 actions qui entrent chacune dans une ou plusieurs des thématiques de travail prioritaire listées plus haut. Par exemple dans le cadre du volet « Fédérer les acteurs et animer les coopérations » le CCGAD doit « Recenser et mutualiser les lieux et équipements de sensibilisation au changement de pratiques alimentaires » cette action entre dans les thématiques « Accessibilité alimentaire » et « Lutte contre le gaspillage alimentaire ». Vous pouvez retrouver le plan d’action complet du CCGAD sur ce lien.  

Le fonctionnement du CCGAD

Le Conseil Consultatif de Gouvernance Alimentaire Durable est composé d’acteurs locaux du système alimentaire du territoire et sont signataires de la charte du CCGAD. Actuellement au nombre de 54 (septembre 2020), les membres doivent approuver la vision, les missions et les valeurs du conseil ainsi qu’apporter une expertise dans au moins un domaine du système alimentaire. 

Les membres se répartissent dans l’un des 5 collèges d’acteurs  : 

  • Collège 1 : Acteurs des politiques publiques et accompagnateurs
  • Collège 2 : Acteurs de la production alimentaire et agricole et accompagnateurs 
  • Collège 3 : Acteurs de la transformation alimentaire et accompagnateurs
  • Collège 4 : Acteurs de la distribution alimentaire et accompagnateurs 
  • Collège 5 : Acteurs pour la sensibilisation, la défense des intérêts et l’aide aux changements de pratiques des mangeurs. 

Les membres du CCGAD élisent des représentants qui portent les intérêts de leur collège au sein du comité de pilotage, composé de 17 membres, et contribuent à la construction des stratégies du CCGAD. 

Chaque collège élit au moins trois représentants pour un mandat de 4 ans qui, au sein du comité de pilotage, vont assurer la représentation de leur collège, assurer l’intégration des nouveaux acteurs et participer à la construction des stratégies du CCGAD. Le comité de pilotage définit les objectifs annuels du CCGAD et assure le suivi et l’évaluation de son action. 

La présidence du conseil est assurée en binôme par le vice-président de Bordeaux Métropole en charge de la résilience alimentaire (actuellement Patrick Papadato) et une ou un membre élu au sein de représentants des collèges (hors collège 1). Le rôle de cette co-présidence est de faciliter l’organisation des réunions du Conseil ainsi que les liens entre le CCGAD et Bordeaux Métropole, mais également de s’assurer que les actions menées par le CCGAD s’inscrivent dans une stratégie globale de relocalisation durable du système alimentaire. 

Enfin, l’animation du CCGAD est prise en charge par les agents de Bordeaux Métropole en charge de la mission gouvernance alimentaire, en collaboration avec les agents en charge de politiques publiques liées à l’alimentation. 

Résultats :

Sur les 25 actions prévues par le CCGAD, 17 sont en cours de réalisation ou ont été mises en œuvre. Parmi les actions mises en œuvre depuis 2017 on peut notamment noter l’animation d’une cartographie des acteurs de l’alimentation durable (à retrouver sur ce lien), le développement d’ateliers grands publics, le soutient au développement de modes de commercialisation en circuits courts et de proximité ainsi qu’au développement d’initiatives d’agricultures urbaines sur la métropole. Si l’année 2020 et la crise sanitaire ont quelque peu ralenti le travail du CCGAD, de nombreuses actions sont encore prévues pour cette année dont le lancement d’une étude sur le gaspillage alimentaire ainsi que la création de liens avec les professions médiales et médico-sociales pour une démarche alimentation-santé. 

Le petit plus

Il faut aller sur le site du CCGAD (à retrouver sur ce lien) ! Ce dernier riche d’un agenda, regroupant des évènements et animations liés à l’alimentation durable sur le secteur de Bordeaux Métropole. 

De même, le site relaie les offres d’emplois liées à l’alimentation durable ainsi que les appels à projets et à candidature dans le secteur de l’alimentation sur le territoire.

Cette fiche initiative a été rédigée par Thomé Orenga, volontaire LFC - septembre 2020.

Dernière modification : 10 Sep 2020.

Bordeaux Métropole

Esplanade Charles-de-Gaulle 33045 Bordeaux Cedex

Le CCGAD, Conseil consultatif de gouvernance alimentaire durable, est la première instance territoriale dédiée à l’alimentation durable en France. Créé en 2017 pour une période expérimentale de 3 ans, le CCGAD a pour but de co-construire des stratégies visant à accompagner la transition de la métropole bordelaise vers l’émergence d’un système alimentaire territorial durable. Un plan d'action élaboré collectivement guide la stratégie alimentaire du CCGAD.

Contact

Morgane Scouarnec
Chargée de mission Gouvernance alimentaire chez Bordeaux Métropole m.scouarnec@bordeaux-metropole.fr